Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante

Samedi, le 29 novembre 2003
Encore 3 semaines ont passé et la température a été plutôt clémente même si notre emploi du temps n'est pas toujours idéal pour pouvoir en profiter. Beau temps, mauvais temps, on continue de ramasser les poutres et de les empiler pour qu'elles ne pourrissent pas pendant l'hiver. Il fait parfois assez beau et chaud pour pique-niquer sur place et pour travailler en chandail léger. Je me surprend régulièrement à remercier la Vie, à pavoiser devant le silence et la beauté du paysage. Le boulot a beau être dur physiquement, je ne changerais de place avec un rond-de-cuir pour rien au monde.
Mon frère est venu nous rendre visite avec sa famille au début du mois. Il savait que nous avions pensé vendre deux petits lots près de la route et a fait une offre sur le champ. Il faudra attendre toute la paperasse avant de signer les papiers mais ils ont déjà trouvé un plan qui les intéresse et font les démarches pour s'y construire un chalet. Denis doit revenir nous voir lundi et on ira rencontrer l'urbaniste pour avoir quelques réponses au sujet des permis de construction.
Alain a abattu les premiers arbres il y a 2 jours et depuis il neige et pleut. Ça me donne le temps d'écrire une nouvelle chronique et de traduire ce qui est fait à date pour le mettre très bientôt sur internet. Je me prépare aussi à poser des questions précises dans un groupe de discussions sur Yahoo! que je suis depuis plusieurs années: Organic_architecture. Je cherche entre autre à connaître la charge que peuvent supporter les poutres que nous récoltons.
Les démarches pour avoir un estimé des coûts d'excavation n'ont pas porté fruit. Ils sont tous trop occupés et n'ont pas le temps avant le printemps.
Je me suis procuré un document que le gouvernement vient de publier pour nous aider à faire des choix pour les systèmes d'eau de notre maison, le Guide technique, Captage des eaux souterraines et traitement des eaux usées des résidences isolées. C'est bourré d'informations et on y trouve le "Règlement sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées". À la lecture, il devient rapidement évident que ces nouveaux règlements découragent complètement ce qu'ils nomment "l'installation biologique". En effet, il n'y a que 2 cas dans lesquels on peut l'utiliser:

a) pour servir un camp de chasse ou de pêche

b) pour desservir une résidence isolée existante si un élément épurateur ou un système conforme à l'une des sections… ne peuvent être construits.
Étant donné que nous voulons construire une nouvelle résidence, il va falloir faire des pirouettes pour ne pas être obligé d'avoir une fosse septique qu'un camion viendra vider régulièrement et pouvoir utiliser cette ressource de façon non polluante! à suivre…
Précédente Suivante