Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante

Vendredi, le 19 décembre 2003
Joyeux Noël et Bonne Année à tous!
Ça devient difficile de travailler sur le terrain, depuis une semaine il est tombé 30cm de neige. On a tout de même réussi à abattre la plupart des arbres qu'on voulait. Le reste se fera au printemps.
Denis est venu à quelques reprises. Il a réussi à avoir un gars d'excavation et j'en ai profité pour obtenir un estimé pour nous aussi. Un puisatier est aussi venu faire un estimé pour mon frère qui pense avoir un puit artésien.
Alain a découvert qu'un membre de la famille fait de la radiesthésie et plus spécifiquement pour repérer les champs magnétiques qui peuvent nuire au confort dans une maison. Nous lui avons envoyé un plan du terrain indiquant l'emplacement prévu de la maison et il nous a retourné un dessin qu'il a dû nous expliquer... En gros, il semble qu'il y aie un cours d'eau souterrain à environ 15' de profondeur à une bonne distance au nord-est de la construction projetée. Ça pourrait peut-être nous servir et ça ne nuit pas à la maison. Par contre, il y a une nappe d'eau à 18' de profondeur immédiatement à sa droite et ça c'est un problème. Ça crée toutes sortes de distorsions dans les champs magnétiques et il ne faut pas qu'il y aie d'eau à moins de 20' pour que la chaleur qu'on va accumuler dans la masse de la maison n'y soit perdue. Il s'agirait probablement de déplacer la maison de quelques pieds vers l'ouest. Le sourcier a proposé de venir sur place au printemps et de faire des vérifications plus précises. Il regarde entre autre les plantes et les insectes pour voir ce qui se passe dans le sous-sol!
Il y a le problème des eaux noires et grises qui continue de me hanter. J'ai rejoint des gens qui ont conçu un type de toilette à compost qui conviendrait parfaitement à un earthship. Je vais garder contact et voir où ils en seront quand je serai prête à faire ce choix. C'est intéressant parce que le système utilise la gravité, des graminées, des vers de terre et autres bibittes du genre directement dans la maison. Ils en sont à trouver un groupe de recherche et des sous pour lancer les tests et obtenir éventuellement le fameux certificat du bureau des normes du Québec. Entre-temps, je lis "The humanure handbook" de Joseph Jenkins et je suis de plus en plus convaincue que c'est ainsi qu'il faut disposer de notre fumier personnel et non dans l'eau potable puis dans la nappe phréatique. Pour les eaux grises, c'est plus compliqué, je n'arrive pas à déterminer comment faire pour avoir le droit de s'en servir pour arroser les plantes dans la maison si on a l'eau courante.
J'ai l'impression de tourner en rond ces jours-ci, je ne sais plus par quel bout regarder le projet. Je voudrais dessiner des plans plus détaillés mais il y a encore trop de décisions à finaliser. Je dois m'asseoir avec Vouli, l'architecte, pendant la période des fêtes et en début d'année ce qui devrait me remettre sur la bonne voie. Nous devons préparer une présentation pour la municipalité afin de voir leurs réactions.
Assez de torture mentale pour aujourd'hui. Il reste des cadeaux à emballer et on s'est promis d'aller voir "Le seigneur des anneaux" cet après-midi. On y trouvera peut-être des idées de construction pour notre maison de hobbit, déjà qu'on a décider d'avoir une porte ronde…

Précédente Suivante