Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante

Vendredi, le 9 avril 2004
Enfin il se passe des choses. J'avais l'impression que depuis 2 mois, rien n'avançait. Mes états d'âme alternaient souvent entre: "on ne sera jamais prêt" et "la municipalité ne voudra rien savoir". Heureusement, la température me donnait du courage et gardait la balance du côté positif. Le soleil a toujours été une source d'énergie pour moi... je suis un peu comme un système photo-voltaïque!
Suite à une suggestion de Don Stephens, j'ai investigué l'alternative de construire en ballot de pneus. Ça a plusieurs avantages: ça sauve du temps, beaucoup d'efforts et ça utilise 15 fois plus de pneus. Recyc-Québec, qui gère le vidage des sites d'entreposage, ont démontré un intérêt et m'ont fourni les dimensions des ballots. Nos murs feront 5 pieds d'épaisseur! Une masse thermique qui va nous garder bien confortable à l'année.
Après mûres réflexions et relecture des règlements sur l'évacuation des eaux usées, nous avons conclu que le meilleur système dans notre cas est de demander un permis pour un cabinet à fosse sèche (bécosse) et d'installer une petite fosse septique et un puit d'absorption pour les eaux ménagères. Si un jour la réglementation change, on pourra installer une toilette à compost et diriger l'eau grise vers la serre qui de toutes façons ne sera pas construite cet été.
Nous avons aussi parlé à un constructeur de maison en bois rond qui a confirmé la solidité de notre toit et qui pourra nous fournir les quelques arbres qui vont nous manquer. Cet après-midi la température est idéale pour bûcher, on va aller terminer le défrichage du terrain de mon frère. Eh oui, il a acheté la plus belle vue du coin et il travaille très fort pour pouvoir se construire cet été lui aussi. Il a obtenu son numéro civique hier sur le "chemin des escargots", c'est maintenant le nom officiel de notre route. La municipalité doit installer la pancarte très bientôt.
Les grandes décisions sont arrêtés et suffisamment des détails aussi pour avoir un plan à présenter ainsi que les élévations. Remarquez les différences avec le premier plan du mois d'octobre. Nous aimions beaucoup l'idée des murs courbes mais avec les ballots ce n'est plus possible. Le résultat à l'intérieur reste très "organique" puisque les murs seront finis d'un mélange de terre argileuse comme prévu. C'est un fini chaleureux et très sourd qui donne une impression de calme. Dès que le sol sera dégelé nous ferons des tests pour voir si la terre s'y prête. On doit trouver une veine avec suffisamment d'argile.
Il reste encore plusieurs décisions à prendre. Fera-t-on nos fenêtres nous-même selon les plans de Michael Reynolds, l'inventeur des earthship? On veut d'abord aller voir des fabricants de serre 4 saisons pour avoir une idée des prix et pouvoir comparer les coûts. Il y a aussi la "sandwich" du toit végétal qui reste à finaliser. J'ai contacté Michel Bergeron, un expert en construction alternative, avec qui on prendra rendez-vous dans les semaines qui viennent pour discuter de ce sujet entre autre.
Et finalement après toutes ces angoisses, nous avons rencontré l'urbaniste hier et nous devrions avoir des nouvelles d'ici une semaine ou deux. Il a quelques points à vérifier par rapport aux règlements municipaux, entre autre la hauteur de la structure. Après ça on saura ce qui accroche et on pourra voir comment on est capable d'adapter les plans pour satisfaire ses demandes. En tous cas la réception a été très amicale et l'attitude positive, il ne reste qu'à faire une petite prière pendant cette fin de semaine de Pâques...

;-)

Précédente Suivante