Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante

Lundi le 16 mai 2005
On est passé en vitesse grand V et on est toujours dans les montagnes russes…
Après avoir étudié notre croquis et les détails de notre projet, l'architecte nous a fait une soumission pour ses services. Malheureusement, il semble que nous allons devoir trouver une autre façon de procéder. Nos demandes étant très différentes des autres earthships qu'il a fait jusqu'à maintenant ça a pour effet de quadrupler ses prix.
Totalement découragée, nous avons envisagé modifier notre maison, entre autre pour la ramener sur un seul niveau ce qui limite de beaucoup l'espace disponible pour agrandir à cause de la topographie du terrain. Et puis, une maison c'est pour la vie, nous nous sommes battus pendant un an juste pour obtenir les règlements dont nous avions besoin… pas question de commencer à faire des concessions aussi importantes maintenant!
J'ai repensé à un américain qui nous avait suggéré de construire en ballot de pneus il y a plus d'un an et dont la photo de sa maison ressemble à ce qu'on veut faire. Depuis qu'il a construit la sienne d'après la technique originale de Michael Reynolds, il en a dessiné près d'une trentaine, incluant certaines en ballots de pneus. Les échanges de courriels ont été forts encourageants. Nous avons vraisemblablement trouvé un technologue en architecture ici qui serait prêt à réviser les plans et à les faire signer par un ingénieur pour un prix raisonnable. Nous sommes encore en discussions pour trouver la meilleure façon de procéder mais on peut se permettre d'avoir un peu d'espoir. J'ai aussi vérifié quelques détails des règlements municipaux pour m'assurer qu'on ne part pas dans une mauvaise direction et on m'a confirmé qu'il n'y avait pas de problèmes.
Alain ne travaille plus que 2 jours semaine ce qui nous a permis d'aller faire une première tournée de matériaux usagés mais rien d'intéressant à signaler pour l'instant. Il est revenu très emballé de l'atelier sur les enduits à la chaux, c'est exactement ce dont nous avons besoin pour les murs intérieurs et les échantillons qu'il a rapporté sont superbes. Il y a plusieurs avantages aux murs en argile recouverts d'une finition à la chaux. Le mur devient un tampon qui absorbe et remet l'humidité mais est résistant aux moisissures, en plus il ne crée pas d'électricité statique ce qui veut dire moins de poussière.
Pour le toit, nous sommes presque certains que nous irons avec les poutrelles de bois. C'est moins compliqué pour l'ingénieur, ça sauve du temps, beaucoup d'efforts et l'environnement en réduisant l'utilisation d'isolant rigide puisqu'on utiliserait de la laine de mouton. Ça veut dire que nos beaux billots vont être transformé en planche et qu'ils se retrouveront quand même au plafond. Ça sera moins lourd de les installer comme ça que de s'en servir structurellement, en plus il y a le temps qu'il aurait fallu pour mettre le tout de niveau. Michel Cajolet viendra avec sa scierie mobile le 26 mai pour faire la besogne. Nous allons avoir du beau bran de scie pour notre toilette à compost cet été!

Précédente Suivante