Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante

shelter

woodpecker

Jeudi le 9 juin 2005
On se tient occupé sans problème avec tous les préparatifs pour l'établissement de notre campement mais les choses traînent du côté de l'earthship.
Nous avons décidé de retenir les services de Michael Shealy au Colorado pour dessiner nos plans et nous attendons qu'il termine le projet qui l'occupe en ce moment pour qu'il se mette enfin à notre projet. Nous devrions avoir des nouvelles d'ici la fin de semaine. Ça commence à être un peu inquiétant de ne pas avoir le permis de construction avant notre déménagement... mais ce qui compte c'est qu'on s'installe confortablement pour l'été. On verra à l'automne où on en est rendu et s'il faudra se mettre au chaud pour l'hiver…
Et donc, nous avons passé plusieurs jours à monter la structure de notre abri. Nous sommes pas mal fiers du résultat, c'est amusant de voir ce qu'on arrive à faire à deux avec les billots de cèdre qui traînaient sur le terrain, les épinettes mortes qu'on a récolté et un peu d'imagination. C'est un carré de 16' de côté dont une des section de 8' X 8' aura un plancher/plate-forme et des murs de planches sur 3 côtés pour servir de chambre à coucher. Le reste sera fermé par les moustiquaires qu'on s'était procuré l'an dernier. À date, ça n'a coûté que les clous et tout ce qui manque c'est de la tôle pour le toit, quelques 2" X 4" et 2 planches de contreplaqué. En attendant de trouver la tôle, on va utiliser un morceau de panneau publicitaire, ça ira tant qu'il ne neigera pas…
Nous avons déjà un colocataire qui voudrait partager le territoire. Un petit pic mineur a décidé de compétitionner avec notre marteau, il cherche tout ce qui pourrait faire plus de bruit que nous, entre autre les montants de notre échelle/escabeau. Il a aussi découvert Sushi que nous avions amené samedi et dimanche. C'est super de voir comment le perroquet reconnaît l'endroit même s'il ne nous a accompagné qu'à l'occasion depuis trois ans. Il est beaucoup moins craintif et accepte qu'on s'éloigne sans paniquer. J'ai vraiment hâte de le voir dans la nouvelle maison où il aura plusieurs endroits où se percher au travers des plantes.
Le reste des préparatifs va bon train. Le plus spécial a été d'avertir Hydro-québec et Bell du débranchement. On coupe le cordon. Youpi! Sauf qu'on n'a pas résolu le problème de communication, à date on se fie au cellulaire et il faut monter dans la montagne pour avoir un signal. Il y a quelques possibilités mais on n'est pas encore fixé sur ce qui serait le plus pratique et efficace. Pour l'électricité, nous avons contacté Lili Haury d'Écosolaire International Inc pour nous aider à concevoir notre système photovoltaïque. Ça commence à prendre forme et on pense pouvoir l'utiliser sur le chantier avec l'aide de la génératrice que le père d'Alain va nous prêter (MERCI!!!). Une chose est certaine, si on veut respecter notre budget pour le système, il va falloir être très économe tant qu'on n'aura pas les moyens d'acheter d'autres panneaux solaires.
Le sol à Chertsey ne contient pas du tout d'argile et il en faut un minimum pour que l'enduit des murs se tienne une fois séché. Michel Bergeron nous a refilé le tuyau que le dépotoir de Lachute est en phase d'expansion et qu'il se débarrasse de l'argile qu'ils enlèvent du site. On n'a qu'à payer le transport, 15 tonnes d'argile grise et bien grasse pour le revêtement des murs de pneus. Nous prévoyons faire une corvée de bouette dès que les murs seront montés et que le toit sera posé. Ça devrait être plutôt amusant même si c'est du gros boulot, on pourra faire un combo spa/travail: enveloppements d'argile, sudation et bain d'eau pure et fraiche.
On est devenu spécialiste de la récupération, Alain est un champion. C'est vrai qu'avec son boulot il voit ce que les gens mettent dans les ordures et au recyclage et c'est tout simplement incroyable ce qu'on y trouve. La semaine dernière, il a déniché un douzaine de fenêtres simples en aluminium en très bon état qui serviront pour l'abri. Dimanche, on a ramassé un évier double en inox et quatre "bulles" pour la pressurisation de l'eau (des réservoirs en fibre de verre d'environ 1 mètre de long et 30 cm de diamètre). Ces dernières serviront de flotteur pour un quai afin de faciliter l'accès à la "piscine". Lundi, il a ramassé une vieille laveuse à tordeur, et mardi, un kayak…
Vous vous demandez peut-être comment on survit aux moustiques? Encore cette année, et pour l'instant, on arrive à travailler sans mettre les filets. Il faut dire que le nouveau OFF Botanique est très efficace sans DEET, il est à base d'eucalyptus citron. Ça dure plusieurs heures contrairement aux autres produits aux huiles essentielles genre citronnelle, géranium et lavande qu'on a essayé. Hier, nous avons passé la journée à scier le bois laissé sur le terrain au moment de l'achat. Nous avons été impressionné par le moulin a scie portatif de Michel Cajolet: c'est vraiment une machine géniale. On a fait de la planche de 1" X 4" en cèdre pour le plafond de la section arrière, en merisier et en érable pour la section avant, la cuisine. On a aussi des planches d'érable de 2 pouces dont on fera les comptoirs. Aujourd'hui, repos pour les muscles, ce matin on a travaillé du cerveau à l'ordinateur et à 13hrs, l'ingénieur vient voir le terrain pour la fosse septique. C'est une nouvelle exigence depuis janvier 2005 qui va doubler la facture pour le système...

Précédente Suivante