Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante

first tire!!!

Base of the front wall

53 feet truck

Nices piles of tires

EcoSolaire International Inc.

Weyerhaeuser

Tara Tata

Centre Pierre Boogaerts

Mardi le 26 juillet 2005
C'est parti pour de bon...
Nous avons notre permis et nous avons rempli notre premier pneu dimanche. Non, ce n'est pas un bâton de dynamite sur la photo mais bien une chandelle! Daniel, qui venait offrir ses services bénévolement, s'est pointé le bout du nez juste au moment où nous reprenions le travail en après-midi et il nous a aidé à niveler la base du mur avant et à remplir les premiers pneus. Ce fut fort agréable et on espère qu'il reviendra avec ses copains.
À compter d'aujourd'hui, le chantier fonctionnera 7 jours sur 7 lorsque la température le permettra. ALain a laissé son travail pour se consacrer entièrement à la construction. C'est très encourageant de voir la réponse enthousiaste des bénévoles et comme plusieurs sont libres sur semaine, il était impératif de pouvoir profiter au maximum du temps qu'il reste avant la saison froide.
Mais retournons un peu en arrière pour vous montrer ce qui s'est passé depuis ma dernière chronique. Tout d'abord, les pneus sont arrivés dans une remorque de 53' un vendredi matin et ça a pris 4 heures à décharger et à trier sommairement. ALain a ensuite passé une journée à faire de belles piles par grandeur. C'est tout du R16 et nous avons surtout du 225/75 et du 245/75. On s'est vite aperçu que même lorsque tous ces numéros sont pareils, il y a encore des différences lorsqu'on les remplis, parfois jusqu'à 1/2 pouce de hauteur! Ça va être du sport de tout mettre ça au niveau...
La fosse septique et le champ d'épuration sont en place et l'excavation finale s'est faite vendredi dernier. Nous n'avons toujours pas d'électricité et on ne s'en porte pas plus mal. On n'installera peut-être pas le système photovoltaïque avant de le mettre à sa place dans la maison. Lili haury d'Écolsolaire Int'l viendra alors nous aider à tout mettre en ordre. En attendant, on se contentera de partir la génératrice lorsqu'on aura par exemple à couper un pneu pour faire une demi brique. Vu qu'on place les pneus comme des briques pour que la structure se tienne, on doit terminer à chaque 2 rangée par un demi-pneu. La technique est expliquée dans les livres de Michael Reynolds et sur internet si ça vous intrigue.
On prépare déjà la prochaine étape qui consistera à mettre un toit sur nos murs de pneus. Je suis en discussion avec Weyerhaeuser qui étudie nos plans et qui proposera la solution idéale de poutrelles pour notre toit végétal. En effet, le poids combiné de la neige et de la végétation demande une attention particulière et leur aide est très appréciée.
J'ai ramené Tara, notre chiot, à la maison le 13 juillet et elle s'est très vite adaptée à son nouvel environnement. Elle a à peine protesté la première nuit lorsqu'on l'a installée dans sa cage et elle m'a réveillé toute les nuits depuis pour sortir faire ses besoins. Elle vient d'avoir 2 mois et elle est très curieuse mais assez calme pour un jeune chiot; même si ALain trouve qu'elle est toujours dans nos jambes lorsqu'on l'amène au chantier. C'est vrai qu'elle peut être tannante quand elle a juste envie de jouer avec les pelles qu'on manipule, mais la plupart du temps, elle mâchouille des bouts de bois ou s'occupe à creuser des trous pour se coucher au frais. Elle adore la cueillette de framboises et accepte volontiers de se baigner avec nous. Elle s'est liée d'amitié avec la chienne de mon frère et avec Sushi notre perroquet. Pour ce qui est de Bernadette la lapine, celle-ci étant extrêmement peureuse, c'est un peu plus compliqué.
Et puis, il y a les médias... suite à l'article dans le "Journal de Montréal", plusieurs journalistes nous ont contacté pour avoir des entrevues. Il y a eu Radio-Canada au nouvelles régionales puis à "l'Été et rien d'autre" et le 98.5 en direct un lundi matin. Depuis, la municipalité reçoit des appels à tous les jours de personnes qui veulent voir la maison en pneu ... Ça nous a permis de trouver une quinzaine de bénévoles à date et on est en train de voir comment on va procéder pour occuper tout ce beau monde. On a fait l'expérience d'équipe de bénévoles sur un chantier lors de la construction du Centre Pierre Boogaerts et on sait comment c'est difficile et stressant à gérer. On a donc décidé d'y aller progressivement et cette semaine on n'aura pas plus de 4 personnes à la fois. On prévoit aussi faire une journée où on accueillera un plus gros groupe pour permettre à ceux qui n'ont que quelques heures à consacrer mais qui aimeraient voir comment ça se fait. Si ça vous intéresse, envoyez-nous un courriel en nous signalant votre intention et on communiquera avec vous dès qu'on aura une date.
Vous trouverez d'autres photos de nos progrès dans la section "photos" de notre site...

Précédente Suivante