Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante

ecoquebec.org

album du mois d'août

Mardi le 23 août 2005
Un pneu, deux pneus, trois…
La première question que tout le monde nous demande est: Est-ce que ça avance?
Et invariablement je réponds: On travaille et donc ça avance!Depuis la dernière chronique, nous avons remplis plus de 300 pneus.
J'aimerais parfois que la terre s'arrête de tourner pour pouvoir faire juste ça. Et pourtant, on y consacre vraiment beaucoup d'heures; mais il faut faire les repas, le lavage, prendre les messages téléphoniques et internet, faire réparer la voiture… j'ai un peu l'impression de perdre mon temps quand je fais le routine quotidienne.
Une autre question: Combien de temps ça prend et quand aurez-vous terminé?Je peux vous dire que ça prend environ 10 seaux de sable, c'est Thierry qui a réussi à les compter. Par contre, c'est difficile de dire combien ça prend de temps pour remplir un pneu car nous travaillons souvent sur plusieurs à la fois et qu'il ne s'agit pas juste de les bourrer de terre. Pour chaque rangée, il faut d'abord résoudre le casse-tête du placement pour avoir un nivellement acceptable des pneus vides et le moins possible de blocs d'ajustement. Ensuite il faut ajuster le niveau lorsqu'ils sont pleins et ne pas oublier de passer les tuyaux pour l'eau. Et comme on ne sait jamais combien d'aide on aura d'une journée à l'autre, on ne sait pas quand on aura terminé…
Heureusement que nous avons eu de l'aide! On réalise qu'on pourrait facilement être une dizaine de personnes pour la partie remplissage; même les enfants les plus jeunes trouvent à s'occuper avec le tas de sable ou en rapportant les seaux vides à ceux qui les remplissent. J'aime bien le style de chantier que ça donne. Puisqu'il n'y a pas d'outils bruyants, on peut se parler: on discute philosophie, environnement, on conte des blagues; on a rencontré des gens vraiment intéressants. Christian, notre plus fidèle, a passé 3 jours/semaine pendant 3 semaines en plus de nous avoir conseillé en télécommunication qui est son domaine et d'avoir réparé les émetteurs/récepteurs défectueux. Lili et Rad avec leur voiture à l'huile de patates frites ont écrit un article sur leur expérience. Annie qui travaille en aide internationale chez "Mer et Monde" est venue avec toute une bande de copains et revenue avec un ami d'enfance la fin de semaine suivante. Il y a aussi ceux qui connaissaient les earthships et qui aimeraient s'en construire un éventuellement et les parents et les amis qui ont trouvés un moment dans leurs horaires chargés. Il y aura toujours un peu de vous chez nous et vous y serez toujours bienvenues, MERCI!!!!!
On commence à sentir le froid arriver (il a fait 4C vendredi matin) et il devient évident qu'on ne pourra entreprendre la section arrière qu'au printemps. On va devoir concentrer nos efforts pour fermer l'avant au plus vite. Il nous reste deux rangées de pneus à faire puis il faut terminer le sciage du bois pour compléter le haut des murs qui accueilleront les solives, poser l'isolant et rendre le toit étanche. Il y a le remplissage des cavités entre les pneus et la finition par un crépi d'argile puis le plancher à couler. On doit ensuite construire la façade Sud où se trouveront les fenêtres et la porte principale, ensuite remblayer les 3 autres côtés en installant l'isolation du périmètre. Comme vous pouvez le constater, on en a encore pour un moment avant d'être à l'abri des intempéries…
Là-dessus, je retourne à nos pneus car j'ai hâte de vous annoncer qu'on a terminer la neuvième rangée!

Précédente Suivante