Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante


Etabli

Petit toit

ArchiBio

Jeudi le 11 mai 2006
Youpi, c'est reparti pour un autre été!
C'est cette semaine qu'on sent enfin que les choses se mettent en branle. Les bourgeons des arbres commencent à verdir les collines, les grenouilles ont pondues et continuent de chanter à tue-tête et on a déménagé notre lit dans l'abri. On a décidé que ça serait plus confortable de retourner dormir dehors pour faire de la place sur le chantier. On a déplacé tous les autres meubles au milieu de la pièce de façon à pouvoir y manger et avoir accès au bureau mais pour pouvoir travailler à la finition des murs sans devoir tout bouger.
Il fallait aussi faire le ménage du conteneur et y installer un petit atelier. On s'est construit un bon établi avec de vieilles palettes récupérées et on a gagné beaucoup de place pour ranger toutes nos trouvailles. Pendant qu'on y travaillait, François (un copain de Tai Ji Quan qui habite Rawdon) est passé voir si on avait besoin d'un coup de main. Ça été le signal que nous attendions! On a déballé la partie arrière et reconstruit un toit plus petit pour protéger les acquis mais qui nous laissera la place pour remplir les pneus du dernier mur.
Il y a eu plusieurs échos suite à l'article dans "Maison du 21è siècle" et aussi des gens qui nous trouvent sur internet. Entre autre, un jeune français, Cyrille, a offert son aide pour apprendre à construire un earthship. Il n'y en a pas encore en France et il sera peut-être le premier? On l'attend le 3 juin, il doit passer un mois au Québec... Oui, il a été averti que c'est le mois de la bibitte mais on n'est pas sûr qu'il sait à quoi s'attendre. Heureusement on est bien équipé et on n'en souffre pas tant que ça. Justement, les mouches noires viennent de se réveiller, mais elles ne piquent pas encore. Il ne nous reste que quelques jours de répit.
Cette année comme on sait un peu plus de quoi il retourne, ça sera plus facile de gérer le chantier. Si vous vous souvenez, l'an dernier, j'avais un peu peur qu'on aie trop de monde, n'importe quand ou pas au bon moment. On s'est aperçu que ce n'est pas si difficile de prendre les choses comme elles viennent et que plus on est de fou plus on ri. C'est vrai qu'on a l'impression d'avoir tout le temps qu'il nous faut cette année puisqu'on démarre 2 mois plus tôt et qu'il ne reste qu'un mur à faire avant de fermer la maison.
Je veux mettre en place un calendrier sur notre site pour que vous puissiez suivre les travaux et savoir un peu à l'avance les étapes qui viennent au cas où vous aimeriez venir mettre la main à la pâte. Pour l'instant je vous donne les prévisions que j'ai mise dans le calendrier du site d'Archibio.

  • Fin mai et début juin: le dernier mur de pneus
  • Mi-juin: la lisse et la structure supportant le toit
  • juillet: la pose du toit (poutrelles, isolant, revêtement et membrane, solatube)
  • Août: la charpente en bois du mur sud et la pose des fenêtres
  • Septembre: le plancher de terre battue??? (à confirmer)
Au travers tout ça, il y a le remplissage des cavités des murs intérieurs avec la boue d'argile/paille, le remblai des murs Nord, Est et Ouest, les murs de pierre des bacs de plantes et l'escalier intérieur... il y a en a pour tous les goûts.
L'automne dernier, notre caméra a eu un accident sur le chantier et elle est décédée des suites de ses blessures. C'est une des raisons pour laquelle il y a peu de nouvelles photos. En attendant, on se rabat sur notre caméra réflex mais c'est toujours la question de finir le film et de le faire développer... il y a un film dedans depuis quelques mois. Nous en avons commandé une nouvelle grâce aux Air Miles qu'on accumulaient pour voyager, mais maintenant qu'on est ici, on n'a plus envie d'aller ailleurs.
Et très bientôt, on va pouvoir se baigner. Tara a déjà fait la chasse aux canards à quelques reprises et trouve l'eau excellente. Pour ma part je vais attendre qu'elle fasse 18C avant de m'y mettre sérieusement. Mardi il faisait beau et chaud, l'eau était à 16C et je me suis mouillée jusqu'au dessus des genoux avant de décider que c'était encore trop froid.
Précédente Suivante