Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante






Vendredi le 21 juillet 2006
Bientôt un toit sur notre tête.
Mélanie, Alexandre, Megan et Riley étaient avec nous dimanche dernier. Pour notre grand bonheur, ils ont déplacé les pneus restants pour qu'on ne les voit plus en face de la maison. Mélanie a aidé ALain à terminer le muret et je suis ravie du résultat : c'est rustique et très réussi comme effet à mon avis. C'est une bonne idée de poncer les billots avec la meuleuse avant de les clouer en place étant donné la poussière que ça fait. C'est André, le frère d'Alain, qui en a fait une bonne partie lors de son passage en milieu de semaine. Ça va être du gros boulot pour obtenir le même résultat à la main dans la section avant, mais on n'avait pas du tout le temps l'automne dernier.
Alexandre voulait voir comment remplir un pneu, alors on a allongé le mur-escalier vers l'ouest. On a réalisé qu'il allait falloir monter plusieurs rangées de pneus de ce côté si on ne veut pas qu'au printemps la paroi de terre à l'arrière ne s'écroule et qu'on doive tout creuser de nouveau. Ça sera ça de fait pour le futur agrandissement. On continuera ce boulot à temps perdu ou lorsqu'il y aura des apprentis constructeurs d'earthship. La journée s'est terminée par une deuxième couche de boue dans la section arrière, ça faisait une semaine qu'on avait faite la première, c'est fou comme ça sèche plus vite en été.
Pour l'instant, ce qui presse, c'est de poser le toit et la structure des fenêtres pour ne plus avoir à ouvrir et fermer le toit temporaire qui est toujours dans nos jambes mais qui est essentiel pour empêcher l'eau de pluie de traverser le mur central. Les poutrelles de la moitié arrière sont en place, il faut maintenant installer les deux colonnes sur lesquelles s'appuieront les poutres et auxquelles s'accrochent les poutrelles de la partie avant du toit. C'est une journée de travail bien remplie juste pour faire les bases pour ces colonnes. Du côté est, elle repose sur une lisse de ciment. On a donc fait un coffrage puis couler le ciment sur la fondation de pneus sous la porte qui mènera au potager extérieur et au terrain de Tai Ji Quan. Du côté ouest, la colonne se retrouvera éventuellement dans le couloir lorsqu'on aura agrandi. Elle s'assoira sur une grosse pierre plate qu'on a mise au niveau du futur plancher et qui sera donc apparente au sol. Cette pierre, Cyrille s'en souviendra, se trouvait derrière le mur Nord de la maison, à un bon 15m (50 pieds) de son emplacement souhaité. Une course à obstacle périlleuse qui a inclus de la faire avancer sur un madrier jusque par-dessus le mur pour ensuite la faire tomber à l'intérieur. Aujourd'hui il restait quelques mètres à parcourir pour la mettre à sa place. Mission accompli! On rêve maintenant de la polir pour en faire un joyau incrusté dans notre plancher.

Précédente Suivante