Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante



Vendredi, le 25 août 2006
Des fenêtres et des cailloux!
NON! Ne vous inquiétez pas, ce n'est pas ce que vous pensez. Il n'y a pas eu d'accident, les fenêtres sont intactes et attendent bien sagement d'être mises en place.
La fin de semaine a été bien occupée malgré la pluie de dimanche. Alain a terminé l'installation du filage électrique et a passé l'après-midi sous la pluie à mélanger l'argile, la terre et la paille. On a ainsi pu faire la quatrième couche de boue au premier étage. Les murs sont maintenant presqu'à égalité avec les semelles des pneus. La prochaine couche devrait terminer la base sur laquelle on fera notre enduit à la chaux. On commence à avoir hâte de ne plus avoir des murs noirs. Reste à décider quelle couleur ça sera, on parle de faire un dégradé du bleu ou du vert jusqu'au jaune pâle, mais nous ne sommes pas encore allés chez le marchand de pigments.
Le ferblantier tombé du ciel et ses 2 ados étaient au rendez-vous et nous ont aidés avec la boue. Stephan a aussi pris les mesures pour nous fabriquer des solins pour les fenêtres. Il va même fabriquer ceux pour l'intérieur avec une gouttière pour diriger l'eau de condensation dans les bacs de plantes. Il est aussi parti avec les deux turbines de ventilation de toit qu'on avait trouvé dans les ordures pour fabriquer un tuyau pour qu'elles dépassent assez de la végétation et de la neige et un solin avec la bonne pente de toit. Il reviennent ce samedi pour installer le tout. Je suis vraiment impressionnée par le travail méticuleux de ces artisans, vous avez peut-être vu le recouvrement de cheminée et la hotte dans ma chronique du 4 août. Il font aussi de beaux campaniles pour les girouettes et des toits d'église en cuivre.
En début de semaine, on a enfin commencé à monter les murs de pierre. Je lisais dans un des livres qui explique comment devenir maçon, que la première journée est la plus difficile. C'est d'ailleurs pourquoi ils y décrivent plutôt la deuxième... qui est finalement identique à la première. Ça faisait plusieurs jours qu'on amassait les pierres, qu'on les regardait et qu'on relisait différents passages sur le mortier, le choix et le placement des pierres. J'avoue que je préfère remplir des pneus. C'est vrai que je n'ai que 2 jours de maçonnerie à mon actif mais j'ai trouvé l'expérience très stressante. J'espère qu'avec un peu de pratique, je gagnerai en confiance car ça me prend un temps fou pour choisir les pierres et que je doute toujours de la solidité de mon travail.
Heureusement que Véronique ma nièce était là pour m'encourager et nettoyer les cailloux avec son frère Christian. C'est la dernière semaine avant la rentrée scolaire et ils ont passés 3 jours en camping avec nous. Les enfants ont été charmants et ont donné un bon coup de main. Véro a pétri le pain et Christian a appris à faire du "gâteau dans le chaudron", une recette que j'ai élaborée l'an dernier alors que le four fonctionnait mal. Avec toutes les framboises et mûres qu'on cueille ces jour-ci, c'est devenu un classique. Les jeunes ne se sont même pas plaints du froid jeudi matin: au réveil il faisait 4C (39F).
On a aussi eu la visite de 2 nouveaux bénévoles qui investiguent les choix de construction pour leur future maison. Ils ont remplis quelques pneus et commencé le mur du bac de plantes pendant que je me cassais la tête avec ceux qui bordent l'escalier. Ils ont aussi aidé Alain à mettre un toit sur l'abri où on préparera les planches pour le plafond. Une semaine bien remplie ma foi.
Attention à tous nos fidèles lecteurs! À compter d'aujourd'hui, je n'écrirai plus qu'aux 2 semaines. La prochaine chronique devrait être en ligne le 10 septembre. D'ici là, je dois préparer une présentation que nous ferons pour Énergie Solaire Québec et qui aura lieu le 9 septembre.

Précédente Suivante