Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante










Vendredi, le 22 septembre 2006
Aujourd'hui c'est l'automne!
Et ça parait... les couleurs sont arrivées très tôt cette année et la montagne est flamboyante. Ceux qui sont venus nous aider la fin de semaine dernière en ont eu plein la vue. On a beaucoup avancé, grâce entre autre à nos neveux et nièces qui ont participés avec enthousiasme. Même les plus jeunes, Christian et Nicolas, ont passés 3 heures à tamiser de la terre. Vous pouvez les voir pendant la pause "gameboy" bien méritée. On a dû tamiser pour enlever les cailloux et obtenir une boue plus fine pour couvrir les pneus au premier. Eh oui! on ne voit plus du tout les pneus et ça donne l'impression d'un tapis "shag" sur les murs à cause de la paille.
Cette semaine, nous avons pris la décision d'installer nos quartiers d'hiver dans la section avant, au premier et de reporter au printemps la mise en place du plancher final au deuxième. J'ai trop hâte de rentrer à l'intérieur pour attendre en novembre comme l'an dernier. ALain et moi avons pu couler le mur arrière de la cage d'escalier et celui du bac de plante, ce qui a permis de niveler le plancher avec l'aide de tout le monde et on y a ensuite mis le gravier qui en sera la base. Pour l'hiver on va juste le recouvrir temporairement pour éviter la poussière et se servir de cet espace pour travailler.
Parmi la liste impressionnante de travaux qu'on a exécuté samedi et dimanche, on a fait la quatrième couche de boue du deuxième. C'est la tâche préférée de tous, le lancement de la motte sur les murs. Pour que ça adhère bien, il faut littéralement lancer comme au baseball. On a aussi rapproché les pierres qui étaient entreposées près du conteneur pour pouvoir ranger sous le nouvel abri, les planches qui se trouvaient encore en bordure du chemin. Les 2 Patrick voulaient essayer le remplissage de pneus. Avec André et ALain, ils ont fait monter de 2 rangées le mur arrière de la future extension, ce qui empêchera le talus de s'écrouler le printemps prochain.
Et finalement, Kim, Jean-Christophe et William, ont nettoyé des pierres et préparé le casse-tête qui formera la façade des marches en ciment de l'escalier intérieur. Marie-Christine a travaillée aux fourneaux pour nourrir tout ce beau monde pendant que sa petite Juliette était sous les bons soins de Véronique. Elle a sûrement une belle carrière de gardienne devant elle, on ne l'a pas surnommée "maman chérie" pour rien.
Il nous reste encore à terminer la cage d'escalier, les trois marches en ciment; on espère pouvoir y arriver avant la neige. On installera ensuite dans l'espace restant, six marches temporaires pendant qu'on assemblera celles en bois qui complèteront le tout. Ce qui presse, c'est de fermer les petits bouts de mur entre les murs de pneus et les fenêtres au deuxième. ALain y travaille d'ailleurs en ce moment même...

Précédente Suivante