Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante





Jeudi le 14 janvier 2010
Meilleurs voeux à tous et voici ma résolution 2010: écrire une chronique!
Ça fait déjà trop longtemps que je n'ai écrit en ces pages, mais j'avoue qu'il n'y a vraiment pas beaucoup de nouveau à relater. Aucun progrès du côté construction depuis juillet. Je suppose qu'on avait besoin d'un répit pour changer le mal de place. Il faut dire qu'ALain travaillant 6 jours par semaine, ça ne laisse pas grand temps pour autre chose.
Malgré cela, Alexandre est venu à 2 reprises avec un groupe de la Guilde de Permaculture de Montréal et on en a profité pour faire quelques travaux dehors. Le plus urgent était de finir l'isolation du tuyau vers la citerne et améliorer le drainage autour de celle-ci. Ils ont aussi installé une clotûre puis étendu du compost dans le verger, fendu et cordé un tas de bois de chauffage et l'un d'eux à même fait le ménage de l'établi dans le conteneur. C'est une belle gang très inspirante et si la permaculture vous intéresse, jetez un coup d'oeil sur ce blog: Permaculture en climat froid.html.
Et maintenant, les résultats du potager, qui avec l'été qu'on a eu, n'a pas donné grand chose à part des courges et des laitues. Les catastrophes: le basilic, les okras et les cerises de terre. Aucun des plants n'a fait plus de 3-4 feuilles et tous ont dépéris ou ont été bouffés par je ne sais quelle bestiole. J'ai même resemé des okras en pot cet automne pour voir si à l'intérieur j'obtiendrais quelque chose, mais dès les premières feuilles, j'y retrouve des oeufs transparents puis le plant se met à pâlir et perd ses feuilles. Je n'ai vu aucun insecte malgré mes observations assidues et je suis assez découragée de pouvoir un jour faire pousser mon légume favori. Les radis et tomates ont donné des rendements médiocres. Les laitues ont adoré toute la pluie tôt en saison, mais ce que j'ai semé plus tard n'a pas voulu pousser puisqu'on a eu une sécheresse en août.
Par contre, j'ai eu des plants de shiso (menthe japonaise) et de roquette magnifiques. Cette dernière nous a régalé jusqu'au mois de novembre tellement elle est résistante au froid. Le shiso a fait de gros buissons et j'ai ramassé plus de 200 feuilles dont j'ai fait un pot de lacto-fermentation qui apporte un peu de verdure dans notre assiette d'hiver. Je me passionne vraiment pour ce type de conservation qu'Alexandre m'a fait découvrir l'an dernier. C'est tellement simple et préserve beaucoup mieux la saveur et les vitamines que la mise en conserve. J'expérimente avec toutes sortes de légumes, par exemple des petites fèves, des courgettes et des betteraves... Je vous parlerai de mes essais de préparations à base de moutarde une prochaine fois.
Cet automne, j'ai fait au moins le double de conservation que l'an dernier. J'ai mis en conserve 35 kilos tomates et autant de pommes. Je n'ai pas fait de confitures parce que je n'ai congelé qu'environ 4 litres de petits fruits. En lacto-fermentation, j'ai fait de la choucroute et du kim chee (choucroute Coréenne). J'ai vraiment redécouvert la choucroute, mets que je n'avais jamais particulièrment apprécié. Puisque je ne la pasteurise pas, le résultat n'a rien à voir avec ce qu'on achète dans le commerce. Tout le croustillant du légume frais demeure et une agréable saveur à peine un peu acidulée se développe avec l'aide des oignons doux et de quelques épices. Je cherche des jarres de grès plus grosses pour doubler la quantité l'an prochain à 25 kilos de choux verts et autant de choux chinois.
à l'intérieur, il y a les 7 citrons qui sont en train de mûrir. Le mandarinier et le citronnier ont tous les deux beaucoup de feuilles jaunes, j'avais tendance à trop arroser. Comme la température dans la serre au premier est souvent autour de 10C, les plantes sont au ralenti. J'ai quelques plants de laitue, mais qui n'ont pour l'instant que les 2-3 premières feuilles... Pour compenser, je fais des germinations de temps en temps, surtout du fenugrec.
Finalement, la conversion du vieux Land Cruiser Toyota est terminée, nous roulons à l'huile végétale depuis début décembre. GROS MERCI à Jean-François qui a guidé et aidé ALain au long du processus. Il nous reste à compléter l'usine de filtration, car pour l'instant nous utilisons les installations chez Jean-François, merci encore.

Précédente Suivante