Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante







Dimanche le 10 octobre 2010
Le festival des couleurs tire à sa fin et la saison de chasse est commencée, il faut tenir Tara attachée. Les récoltes sont faites, les conserves presque terminées et on se prépare pour l'hiver.
Contrairement à l'an dernier, nous avons réussi à avancer plusieurs travaux cet été. Le comptoir de la cuisine est en place et même s'il manque encore les tiroirs, des tablettes temporaires rendent l'espace fonctionnel.
On a profité de l'aide de Jonathan et Maxim au mois d'août pour terminer la couche de finition de boue dans la cuisine et au deuxième. Annie, Sébastien, Jacob et Stéphanie se sont joint à nous pour se pratiquer à appliquer les enduits à la chaux sur la bécosse qui est maintenant toute blanche. Merci la gang, c'était super sympathique de partager votre enthousiasme et de vous faire goûter mes recettes de sorcière. free emoticon (Il faut vraiment que je trouve le temps de faire une section bouffe sur notre site!)
Nous avons aussi eu la chance d'accueillir Caroline qui roule en vélo depuis le printemps pour visiter des chantiers de maisons écologiques. Elle avait de l'expérience avec la chaux et nous a donner un coup de main avec le mur au deuxième étage. Comme c'est impossible de faire une aussi grande superficie en une journée, nous avons fait des incrustations de miroirs pour délimiter des sections plus petites. Nous avions trouver une pile de miroirs ronds de 2' de diamètre dans une vente de garage il y a quelques années et pensions faire un chemin de lumière dans la maison, mais c'est déjà tellement lumineux que ç'aurait été éblouissant d'avoir de si grandes surfaces réfléchissantes. Nous avons donc taillés ces miroirs en petits morceaux qu'on a collés sur le mur de boue avant d'étendre la chaux. Les enduits á, ce n'est pas évident du tout comme technique et les premières sections ont craquées pas mal, mais à mesure qu'on prenait le tour de main, les résultats se sont améliorés. On va devoir reprendre la toute première section ou à tout le moins faire quelques retouches, surtout qu'étant au bout du mur, elle s'est trouvée à sécher trop vite malgré les rideaux qui filtrait le soleil. Si l'aventure de Caroline vous intéresse, allez lire son blog sur le site d'écohabitation où il y a plein de belles photos de son périple.
Retour sur un été spectaculaire: il a fait beau et chaud, tout le monde était content... sauf ceux qui ont manqué d'eau, comme nous. Au début d'août, la source ne coulait plus et on a dû se reconnecter à un captage plus bas dans la colline qui n'est pas potable parce qu'il y a infiltration d'eau de surface à cause d'énormes rochers qui s'y trouvent. Heureusement, les pluies diluviennes des dernières semaines ont ramené les choses à la normale et nous avons à nouveau de l'eau potable au robinet. C'est fou comment les citadins ne réalisent pas d'où et comment les choses arrivent et repartent de leur demeure. J'avoue que je n'y pensais pas tant que ça il y a une dizaine d'années; je me contentais de fermer le robinet pendant que je me brossais les dents. On me dit souvent que ça doit être bien difficile de vivre comme nous le faisons, mais ce que vous ne réalisez pas c'est que nous, on peut agir lorsqu'il y a un problème. En ville, lorsqu'il n'y aura plus d'eau au robinet, vous allez vous retrouver dans la merde...
Sur cette réflexion profonde, je retourne à mes conserves: il me reste 2 boisseaux de pommes à compoter et le kim chee à empoter. N'oubliez pas de passer faire un tour dans la section photos pour voir les progrès.



Précédente Suivante