Es-Cargo.qc.ca
Précédente Suivante





Planter du 1er

Dimanche le 4 juillet 2012
Me voilà enfin assise devant l'ordinateur pour écrire une chronique!

Il faut dire qu'il s'en passe des choses et que j'avais hâte de vous redonner des nouvelles fraîches. L'afflux de visiteurs depuis le début de l'année me convainc que plus que jamais vous êtes curieux de savoir ce qui se trâme chez l'ES-Cargo.

Vous savez déjà que nous sommes les hôtes du Cours de Design de Pemaculture (PDC) de Bernard Alonso au Québec cette année à compter du 30 juillet et que nous enchaînerons avec 5 jours de formation en éco-construction. Je suis très heureuse de vous annoncer qu'il ne reste que 2 ou 3 places pour le PDC et guère plus pour la suite!

Ça veut donc dire beaucoup de planification et d'installation pour recevoir tout ce beau monde: aménagement d'emplacements pour les tentes, salle de classe et cafétéria pour 25 personnes, organisation des chantiers pour les travaux pratiques et préparation du matériel didactique.

Malgré tout, on a décidé de se lancer dans l'aventure des bacs de plantes pour la récupération des eaux grises de la maison. Il faut dire que je me suis un peu tordu un bras en achetant des fruitiers exotiques lors du rendez-vous horticole au Jardin Botanique de Montréal à la fin mai… Je n'ai plus le choix, les figuiers, bananiers et divers citrus me supplient de les sortir de leurs pots trop étroits.

C'est ainsi que j'ai repris contact avec Scott Derrick qui m'avait fourni il y a 6 ans, un guide pour installer un système semblable à un champ d'épuration pour remplacer les malodorantes trappes à graisse qui étaient utilisées dans les premiers earthships. Il m'a confirmé que le système,installé chez eux depuis 10 ans et mis au point par Keith Lindauer est toujours performant et sans entretien. C'est ce que nous ferons pour le bac du premier qui recevra les eaux de l'évier de la cuisine, plus chargées en matières organiques et en gras. Vous aurez les détails plus tard cet été et ceux qui participent aux cours seront aux premières loges puisqu'ils pourront mettre les mains à la pâte.

Nous avons décidé de commencer par celui au deuxième étage où se trouvent le bain et la laveuse. D'abord niveler le fond avec une légère pente vers le trop-plein. Ensuite, quelques vieux sacs d'emballage de matelas pour protéger la membrane en EPDM qui rendra le tout bien étanche. Il faut percer cette dernière pour y enfiler le tuyau d'arrivée de l'eau grise et celui du trop-plein. Francis Gendron qui arraivait tout juste de l'Académie de Michael Reynolds nous a montré comment faire : aiguiser le bout d'un tuyau de cuivre à l'aide d'une lime, puis après avoir bien mesuré où percer en laissant du jeu, on perce en tournant le tuyau sur la membrane qui repose sur un bloc de bois. On obtient un beau petit trou rond, qu'on étire doucement, directement sur le tuyau pour ne pas le déchirer. On découpe ensuite deux morceaux de membrane dans lesquels on fait également des trous pour enfiler par-dessus et serrer avec un collet. Vous trouverez les photos dans la section Juillet 2012 et d'autres s'ajouteront à mesure que les choses progresseront.

Nous avons tamisé du gravier pour faire un bon 30 cm de drainage, jusqu'au dessus du trop-plein. On a découpé un tapis récupéré qui empêchera le terreau de s'infiltrer dans le gravier. Le système pour la distribution de l'eau qui se fera sous terre grâce de 2 vieux seaux a été fabriqué par ALain et s'inspire de l'infiltrateur commercial que nous utiliserons dans l'autre bac.



Précédente Suivante